Le casier judiciaire et les procédures de demande de permis de conduire voiture automatique : quelles sont les conséquences pour le demandeur ?

Vous souhaitez obtenir votre permis de conduire voiture automatique, mais vous avez un casier judiciaire ? Vous vous interrogez sur les conséquences de cette situation sur votre demande de permis ? Voici un éclairage sur le sujet, afin de mieux comprendre les implications et les démarches à suivre.

Le casier judiciaire : qu’est-ce que c’est ?

Le casier judiciaire est un registre où sont répertoriées toutes les condamnations pénales d’une personne. Il existe trois bulletins différents, selon le type d’information et l’autorité qui en fait la demande :

  • Bulletin n°1: il contient l’ensemble des condamnations prononcées, sauf celles effacées par une réhabilitation. Seules certaines autorités peuvent y avoir accès (ex. : juges, procureurs).
  • Bulletin n°2: il est accessible à certaines administrations et exclut certaines condamnations (ex. : contraventions). Il peut être exigé dans le cadre de certaines démarches administratives (ex. : demande d’agrément pour une adoption).
  • Bulletin n°3: il ne contient que les condamnations privatives ou restrictives de droits civiques. Il peut être demandé par l’individu concerné ou par un employeur dans certains cas.

Les conséquences d’un casier judiciaire sur la demande de permis de conduire voiture automatique

Le permis de conduire voiture automatique, aussi appelé permis B à embrayage automatique (BEA), est une catégorie spécifique du permis de conduire. Il permet de conduire des véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique, mais pas ceux dotés d’une boîte manuelle.

A lire aussi  Le compromis de vente immobilier : les conséquences juridiques en cas de non-respect des obligations de vérification de la situation fiscale du vendeur

Pour obtenir ce permis, il faut suivre une formation spécifique et réussir un examen pratique. Toutefois, certaines condamnations inscrites au casier judiciaire peuvent avoir des conséquences sur cette démarche :

  • Incompatibilité avec certaines condamnations: si votre casier judiciaire comporte des condamnations pour des délits routiers graves (ex. : conduite en état d’ivresse, refus d’obtempérer), il est possible que vous ne puissiez pas obtenir le permis BEA. En effet, ces infractions sont considérées comme incompatibles avec la délivrance du permis.
  • Suspension ou annulation du permis: si vous avez déjà obtenu votre permis BEA et que vous êtes condamné pour un délit routier grave, votre permis peut être suspendu ou annulé par les autorités. Dans ce cas, il faudra repasser l’examen après avoir effectué un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou une formation spécifique.

Les démarches à suivre en cas de casier judiciaire

Si vous avez un casier judiciaire et que vous souhaitez obtenir votre permis de conduire voiture automatique, voici les démarches à suivre :

  1. Vérifier votre éligibilité: avant de commencer la formation, renseignez-vous auprès d’une auto-école ou de la préfecture pour savoir si vos condamnations sont compatibles avec l’obtention du permis BEA. Vous pouvez également consulter votre bulletin n°3 pour connaître les condamnations inscrites.
  2. Suivre une formation spécifique: si vous êtes éligible, inscrivez-vous dans une auto-école proposant la formation au permis BEA. Cette formation comprend des heures de conduite sur un véhicule équipé d’une boîte automatique et peut être plus courte que celle requise pour le permis B traditionnel.
  3. Passer l’examen pratique: une fois la formation terminée, vous devrez réussir un examen pratique pour obtenir votre permis. Si vous échouez, il faudra repasser l’examen après un délai légal.
A lire aussi  Litige assurance auto : non-respect des obligations de l'assureur en cas de non-respect des dispositions légales en matière de conduite sans assurance

En résumé, avoir un casier judiciaire peut avoir des conséquences sur votre demande de permis de conduire voiture automatique. Toutefois, cela dépend du type de condamnations inscrites et des démarches que vous effectuez. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des autorités compétentes pour connaître vos droits et les conditions d’obtention du permis BEA.